Image

Les mythes sur l'évaluation d'une maison démystifiés

 

Tout vendeur souhaite vendre sa maison au meilleur prix possible et le plus rapidement possible. Mais pour atteindre ces objectifs, il faut adopter une certaine approche du processus de vente de la maison que de nombreux propriétaires ignorent. Sans expérience de la vente de maisons et sans compréhension du fonctionnement du marché, il peut être difficile d'obtenir les résultats escomptés.

 

Les mythes suivants sont communément acceptés comme des vérités par de nombreux propriétaires. Vous ne devez pas commettre l'erreur de penser que ces choses sont vraies, car elles ne le sont pas. En fait, la croyance en ces mythes explique en grande partie pourquoi tant de vendeurs ne parviennent pas à tirer le meilleur parti de la vente de leur maison. En croyant à ces six mythes sur l'évaluation d'une maison à vendre, vous vous exposez à l'échec.

Pour obtenir un prix correct pour votre maison, il faut d'abord choisir un agent immobilier en qui vous pouvez avoir confiance. N'oubliez pas que les meilleurs agents sont généralement ceux qui n'ont pas besoin d'une vente. Vous obtiendrez de bien meilleurs conseils de la part de quelqu'un qui n'est pas avide d'argent.

Les agents immobiliers qui ont besoin de faire une vente ont tendance à penser d'abord à leur portefeuille et à ne pas donner les meilleurs conseils possibles.

 

Attendre plus longtemps fait apparaître de meilleures offres

Si vous êtes prêt à attendre suffisamment longtemps et à attendre une bonne offre, elle viendra. Il s'agit d'une hypothèse commune à de nombreuses personnes.

Le contraire de cette affirmation est la façon dont les ventes immobilières fonctionnent la grande majorité du temps - plus votre maison reste sur le marché, plus les offres seront mauvaises ou inexistantes. Lorsqu'une maison reste sur le marché semaine après semaine, les acheteurs commencent à se demander ce qui ne va pas avec elle. Pourquoi a-t-elle mis si longtemps à être vendue ? De nombreux acheteurs peuvent passer des mois à parcourir les annonces, afin de voir votre maison dès qu'elle est mise en vente, puis le mois suivant, puis le suivant. Ils finissent par penser que le prix de votre maison est trop élevé ou qu'il y a un problème sérieux avec la propriété.

 

La question numéro un que tous les acheteurs posent à leur agent immobilier est "depuis combien de temps la maison est-elle sur le marché". Les acheteurs posent cette question pour une seule raison : ils veulent connaître la probabilité qu'un vendeur négocie et dans quelle mesure. À tort ou à raison, la plupart des acheteurs partent du principe que plus une maison est en vente depuis longtemps, plus la marge de négociation est grande. C'est pourquoi il est si important de fixer correctement le prix d'une maison dès le départ.

Le temps passé sur le marché n'est pas l'ami des vendeurs ! L'histoire nous montre que plus le nombre de jours sur le marché augmente, plus l'écart entre le prix de vente initial et le prix de vente offert se creuse. Les risques de surévaluation d'une maison sont considérables. De nombreux vendeurs pensent qu'ils peuvent baisser le prix plus tard, et que cela n'aura pas d'importance. Au contraire, cela aura de l'importance ! Si vous surévaluez votre maison, il y a de fortes chances que vous la vendiez moins cher que si vous l'aviez évaluée correctement le premier jour.

 


Une offre rapide signifie que le prix de la maison est trop bas.

Cette affirmation est l'un des mythes les plus répandus chez les vendeurs. C'est totalement faux.

Dès que votre maison est mise sur le marché, elle est vue par plusieurs acheteurs. Selon la région, il peut s'agir de centaines, voire de milliers d'acheteurs qui passent au moins par votre annonce en filtrant toutes les maisons qu'ils pourraient acheter. Si vous avez fixé un prix correct pour votre maison, beaucoup de ces acheteurs seront intéressés immédiatement. Ces acheteurs ont peut-être cherché pendant des semaines ou des mois, à la recherche d'une maison comme la vôtre à un prix compétitif.

Avec le bon prix sur le bon marché, vous pourriez recevoir une offre dans un délai très court. Ceci est particulièrement vrai lorsqu'il y a un nombre limité de maisons disponibles à l'achat. Le niveau de l'inventaire détermine souvent la rapidité avec laquelle une maison reçoit une offre.

 


Un marketing unique entraîne des prix plus élevés

Si votre maison est commercialisée correctement, elle obtiendra un prix plus élevé. Cette affirmation est vraie à 100 %, mais cela ne signifie pas que des idées de marketing originales ou farfelues permettent de vendre les maisons plus cher. Vous êtes-vous déjà heurté à la bonne intention de certains vendeurs qui pensent en savoir plus que vous sur le bon marketing immobilier ?

Bien sûr, Internet n'y arrive pas parce que le prix de votre maison est 20 000 € plus élevé qu'il ne devrait l'être ! Internet ne vend pas les maisons surévaluées et aucune annonce dans aucun journal ne le fera pas non plus !

La valeur marchande de votre maison n'a rien à voir avec un marketing immobilier hors normes. Le marketing est une question de visibilité et d'attraction du bon type d'acheteur. Avec un plan de marketing efficace, votre maison se retrouvera devant des milliers d'acheteurs qualifiés.

Un bon marketing mettra en valeur toutes les qualités de votre maison et encouragera les acheteurs potentiels à approfondir l'annonce et à programmer une visite. Mais le marketing ne change pas la valeur de votre maison. Si votre maison est surévaluée, le meilleur marketing du monde n'y changera rien.

 


Nous avons juste besoin du bon acheteur


Attendre le bon acheteur "Nous avons juste besoin de trouver le bon acheteur pour vendre notre maison à un bon prix." Encore une idée fausse lorsqu'il s'agit de la vente d'une maison.

Ce mythe est similaire au n°1, mais l'accent est mis sur les personnes qui considèrent votre maison au lieu du temps.

Les acheteurs n'ont pas tendance à s'éloigner du groupe, et ce pour une bonne raison. Le marché est ce qu'il est en raison de l'offre et de la demande, de toutes les maisons disponibles, de tous les acheteurs possibles et de toutes les transactions qui ont lieu. Il est inhabituel pour un acheteur de s'écarter de la norme et d'acheter une maison à un prix bien supérieur à la valeur du marché, car ce n'est pas une décision financière judicieuse.

Un autre élément à prendre en considération lorsqu'on attend un acheteur particulier est que le seul type d'acheteur qui peut acheter une maison dont le prix est beaucoup trop élevé est un acheteur au comptant. Les prêteurs peuvent vérifier la valeur marchande de chaque maison pour laquelle ils prêtent de l'argent afin de s'assurer que la banque est protégée financièrement. Même si un acheteur est assez fou pour essayer d'acheter une maison trop chère, il y a des chances que le prêteur refuse le prêt en raison du prix. Cela sera dû à une faible valeur d'évaluation de la propriété.

 

La nécessité de fixer le prix d'une maison avec une "marge de négociation" importante est un mythe très courant chez les vendeurs.


La négociation est une partie essentielle du processus de vente, c'est indéniable. Mais il n'est pas nécessaire de fixer un prix excessivement élevé pour créer une occasion de négocier et de trouver un terrain d'entente. Oui, vous pouvez vous attendre à ce que les acheteurs fassent une offre inférieure à votre prix initial dans de nombreux cas. Les acheteurs s'attendront à devoir négocier à la hausse. Mais la marge de négociation ne doit pas nécessairement être importante.

Si vous essayez de fixer le prix de manière à créer une grande marge de négociation, vous n'aurez jamais l'occasion de conclure un accord en premier lieu. Si le prix d'une maison est trop élevé, les acheteurs l'éviteront. Ils attendront tous que le prix descende à un niveau raisonnable. Si vous attendez très longtemps, vous vous heurterez au problème des acheteurs qui penseront que quelque chose ne va pas dans votre maison.

 

Le 4 avril 2022

0
Feed

Laisser un commentaire