Image

Huit erreurs courantes des nouveaux propriétaires de maison

 

L'accession à la propriété pour la première fois marque le début d'une ère de nouvelles responsabilités. Voici comment prendre des décisions judicieuses et éviter les erreurs structurelles, financières et juridiques courantes.

 

Un investissement important Félicitations, propriétaire d'une première maison ! Pour beaucoup de gens, l'achat d'une maison est l'investissement le plus important de leur vie. Mais l'achat d'une maison n'est pas une aventure unique. Pour réussir, vous devez vous fixer des objectifs à court et à long terme pour votre nouvelle propriété, votre famille et votre style de vie, afin de pouvoir profiter de votre logement sans ressentir de pression financière, tout en veillant à ce que votre investissement prenne de la valeur.

 

Négliger l'entretien

La plupart des vendeurs remettent la maison en état et règlent les problèmes de réparation avant de la mettre sur le marché, de sorte que lorsque les nouveaux acheteurs emménagent, la maison est généralement en assez bon état. Mais comme toutes les choses faites par l'homme, une maison nécessite un entretien permanent. Négliger les tâches de routine, comme le remplacement des filtres à air du système de chauffage, de ventilation et de climatisation tous les trois mois, l'enlèvement des feuilles sèches des gouttières ou l'entretien annuel de la chaudière par un technicien, peut entraîner des dommages et des réparations coûteuses.

 

Ne pas établir un fonds d'urgence

Les défis de la vie arrivent, et les périodes difficiles peuvent être impossibles à prévoir. Lorsqu'il n'y a pas assez d'argent pour couvrir les factures en cas de perte d'emploi ou de réparation coûteuse, les finances peuvent être mises à mal et, dans le pire des cas, conduire à la saisie. Une bonne règle à suivre après la conclusion de l'achat d'une maison est de renoncer à tout article non essentiel et coûteux jusqu'à ce que vous ayez économisé suffisamment d'argent pour couvrir six mois de vos paiements normaux. Ce fonds de secours vous permettra d'éviter qu'une urgence inattendue ne provoque un désastre financier. Acheter une maison que vous n'avez pas les moyens de payer Les êtres humains sont des créatures ambitieuses. Ainsi, lorsqu'un prêteur approuve au préalable le montant que vous pouvez dépenser pour une maison, vous pouvez être tenté d'acheter une maison qui se situe dans le haut de cette fourchette. Votre agent immobilier a peut-être tendance à vous montrer des propriétés plus chères, ou vous essayez (peut-être inconsciemment) de vous mettre au niveau des Durand dont vous n'êtes pas encore le voisin !

Prenez du recul et acceptez le fait qu'il peut être imprudent d'acheter une maison dans le haut de la fourchette de prix. En effet, les frais augmenteront, ce qui pourrait grever vos rentrées d'argent mensuelles et vous empêcher d'assumer d'autres besoins, comme les frais de santé.

 

Faire des changements majeurs trop tôt

Ne rénovez pas votre maison trop tôt Posséder une maison est une expérience passionnante, et il est tout à fait naturel que vous souhaitiez prendre des mesures pour vous l'approprier en la rénovant ou en la remodelant. Mais tout entrepreneur digne de ce nom vous conseillerait d'attendre au moins un an avant d'entreprendre de grands projets. En vivant d'abord dans la maison pendant un certain temps, vous vous familiariserez avec ses avantages et ses particularités, et après un an, les changements que vous voulez faire ne ressembleront peut-être même pas aux idées que vous aviez lorsque vous avez emménagé.

 

Ne pas budgétiser les dépenses liées à la maison

Budgétez les dépenses liées à la maison lors de l'achat L'achat d'une maison ne se résume pas à la signature du chèque mensuel de l'hypothèque. Les nouveaux propriétaires doivent également être conscients des coûts connexes, tels que l'assurance du propriétaire, les taxes foncières, les services publics ainsi que le coût d'achat des outils et de l'équipement pour entretenir le paysage et effectuer les réparations. L'établissement d'un budget pour tenir compte de tous les nouveaux articles dont vous aurez besoin en tant que propriétaire vous aidera à répartir votre argent judicieusement.

 

N'achetez pas tous les nouveaux meubles

Nouvelle maison, nouvelles affaires ? Bien que cela puisse sembler raisonnable, l'achat de tout nouveau mobilier pour créer un nouveau look dans votre maison peut être une erreur pour deux raisons. Premièrement, si votre budget est déjà serré, cela ne fera que le resserrer. Deuxièmement, il est préférable d'habiter dans la maison pendant plusieurs mois avant d'investir dans de nouveaux meubles, afin d'avoir une meilleure idée de ce que vous voulez. Par exemple, un lit rond peut sembler fabuleux aujourd'hui, mais dans un an, il pourrait sembler gauche et dépassé. Les achats impulsifs peuvent entraîner le remords de l'acheteur en ce qui concerne les meubles et les appareils électroménagers.

 

Attention aux projets de délimitation de la propriété

Vous souhaitez peut-être délimiter votre nouvelle propriété par une rangée d'arbres ou une clôture, mais évitez de planter ou de construire le long d'une limite de propriété tant que vous ne savez pas où se trouve officiellement cette limite. Ce qui semble être la limite de la propriété - comme la ligne d'herbe où le voisin tond toujours - ne l'est souvent pas. La véritable limite de propriété peut se situer à quelques mètres dans un sens ou dans l'autre, et la dernière chose que vous souhaitez est d'avoir des problèmes avec vos nouveaux voisins. Si vous ne trouvez pas les bornes délimitant votre terrain et avant de faire quoi que ce soit sur une limite de propriété et en cas de doutes faites venir un géomètre expert.

Par principe, le bornage n’est pas obligatoire, sauf dans deux cas :

- lorsque la demande de bornage est faite par un voisin (article 646 du Code civil) ;
- lorsque le terrain est destiné à la construction d’un immeuble à usage d’habitation ou à usage mixte (habitation et professionnel) constituant - un lot dans un lotissement soumis à déclaration préalable ou permis d’aménager - un terrain issu d’une division dans une zone d’aménagement concerté (ZAC).
Si les deux propriétaires sont d’accord sur la limite séparative de leurs terrains contigus. Cet accord doit faire l’objet d’un procès-verbal de bornage, réalisé par un géomètre expert. La signature de ce document donne valeur contractuelle au bornage, qui se fait à frais communs. Pour rendre le bornage définitif, il est prudent de faire publier le procès-verbal de bornage au fichier immobilier. Ainsi aucune contestation sur les limites du terrain ne sera possible par les propriétaires actuels des terrains concernés mais aussi par les suivants. Le recours à un notaire est nécessaire.

Si les deux propriétaires n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la limite séparative, ou si l’un refuse de procéder à un bornage amiable. La procédure doit être exercée devant le tribunal judiciaire du lieu de situation des terrains. Le juge nomme un géomètre-expert qui procède aux opérations de bornage. Le professionnel prépare un projet. Si l’une des parties s’y oppose, le juge tranche.

 

Planifier les projets d'aménagement paysager

Il peut être tentant de se précipiter et d'acheter des arbres et des arbustes pour donner à un nouveau jardin un aspect moins dépouillé, mais ce type de plantation est un engagement. Il est plus judicieux de consacrer du temps à l'élaboration d'un aménagement paysager à long terme. Explorez des idées de pelouses et de jardins en ligne, puis faites des recherches sur diverses plantes pour déterminer celles qui s'épanouiront dans votre région sans nécessiter de soins particuliers. Ensuite, esquissez un projet, en le modifiant jusqu'à ce que vous ayez le sentiment que tout ce que vous ajoutez au paysage sera cohérent, au lieu de donner à votre jardin un aspect désordonné.

 

Le 25 octobre 2022

0
Feed

Laisser un commentaire