Image

Découvrez comment déceler les défauts de construction avant un achat immobilier

 

Pour un acheteur, la réparation des vices cachés d’une maison ou d’un appartement représente des efforts et des investissements, en particulier .

 

Quels types de défauts existent-t-il  ?


Pour un acheteur, la réparation des vices cachés d’une maison ou d’un appartement représente des efforts et des investissements, en particulier .

Il est donc recommandé d’identifier tous les défauts avant la signature d’un contrat et de les répertorier précisément pour s’en protéger. Afin de les identifier, informez-vous préalablement des types de défauts existants et des endroits où ils peuvent survenir.

En tant qu’acheteur immobilier potentiel, vous pouvez constater des défauts dès la première visite: des fissures sur la façade ou sur les murs, des défauts d’étanchéité des joints ou une poignée de porte cassée. Ceux-ci peuvent être répertoriés de façon détaillée dans un document , photographiés si possible et dénoncés auprès du vendeur avant la signature du contrat de vente. En effet, si vous découvrez des vices et des défauts avant l’achat, vous pouvez déduire les frais de réparation du prix d’achat sous certaines conditions.

Contrairement aux vices apparents, les vices cachés sont plus difficiles à remarquer. Ils ne sont souvent pas identifiables, même après un deuxième ou troisième coup d’œil. Notre checklist et l’aperçu ci-dessous vous indiquent où se situent les défauts cachés les plus fréquents et comment les reconnaître.

 


Quelles parties du bâtiment devriez-vous examiner de près ?


Etat énergétique du bien immobilier


Pour une majorité d’acheteurs, l’état énergétique d’un bien immobilier fait partie des critères importants. Personne ne souhaite être submergé de frais de chauffage a posteriori. Mais comment pouvez-vous constater si l’installation de chauffage est énergétiquement efficace et si la cave est bien isolée ?

Afin d’éviter les mauvaises surprises en matière de frais de chauffage, l’état énergétique du bien immobilier devrait être examiné avant l’achat. La liste des points à contrôler est longue: fenêtres, portes, électricité, chauffage, sanitaires, isolation, façade, toit et cave. A cela s’ajoute le fait que l’évaluation à l’œil nu est souvent difficile.


Les matériaux de construction et l’isolation


Les bâtiments ont une durée de vie de 80 ans environ – il s’agit d’une règle générale. Afin de prolonger la durée de vie d’une maison, il faudrait rénover ou renouveler tous les composants importants dans ce délai. En effet, l’état du matériau de construction ne dépend pas tant de l’année de construction que de son entretien. Selon l’âge du bien, il s’agit notamment de la réparation des fissures de la maçonnerie, du renouvellement des installations de chauffage et de plomberie, et de la vérification de l’isolation thermique.

Cette dernière dépend de la composition des murs. Par exemple, la brique silico-calcaire et le béton contribuent très peu à l’isolation thermique. Dans ce cas, il est nécessaire d’apporter une isolation supplémentaire aux murs extérieurs. La pierre ou la brique réfractaire offrent en revanche une très bonne isolation.

Afin d’obtenir les informations nécessaires sur le matériau de construction, vous pouvez consulter les plans de construction et les derniers procès-verbaux de l’assemblée des copropriétaires. Vous y trouverez par exemple des indications sur les points problématiques soulevés et réglés par vos prédécesseurs, mais aussi la date d’édification du bien immobilier, et le support sur lequel il a été construit.

 

Comment examiner le matériau de construction et l’isolation ?


Si les murs extérieurs ne sont pas assez isolés, ils sont froids à l’intérieur et diffusent le froid. Lors de la visite, n’hésitez donc pas à toucher les murs dans le bâtiment. Des murs froids peuvent être un premier indice d’une isolation insuffisante.
Vérifiez aussi les murs et les plafonds de la cave et du grenier, de la buanderie et de la cage d’escalier. Une bonne isolation de ces murs et de ces plafonds évite les pertes de chaleur inutiles.
Vitrage
Les fenêtres nous offrent une ouverture vers l’extérieur. Mais elles sont bien plus que des surfaces transparentes. Idéalement, elles maintiennent une ambiance agréable tout en réalisant des économies d’énergie. Le type de vitrage – simple, double ou triple – est déterminant.

Les joints de fenêtres peuvent laisser échapper beaucoup d’air chaud à l’extérieur en hiver, causant des pertes d’énergie qui peuvent aller jusqu’à 15%. Avec un vitrage adapté, vous pouvez éviter cela et réaliser de précieuses économies d’énergie. Afin d’éviter la sortie de la chaleur et l’entrée de l’air froid, il est recommandé de recourir à un triple vitrage.

 

Comment vérifier le vitrage ?


Le test du briquet est une méthode rapide pour savoir si un vitrage est simple, double ou triple. La flamme tenue devant la vitre dans un environnement sombre dessine un reflet pour chaque épaisseur de vitrage. Ainsi, pour un double vitrage, la flamme se reflète deux fois.
→ Bon à savoir
Plus le nombre d’épaisseurs est important, plus l’isolation thermique et la protection contre les infractions est importante.

 

Moisissures


Les moisissures s’installent dans un appartement sur quatre ou cinq en Suisse. Leurs causes sont diverses, de même que leurs manifestations. Cela vaut la peine d’y regarder de près, car les moisissures ne sont pas toujours identifiables au premier coup d’œil.

Outre des systèmes de ventilation défaillants, des erreurs de chauffage, une isolation insuffisante des murs extérieurs et un manque d’étanchéité des fenêtres et des tuyaux sont responsables de l’apparition de moisissures.  

 

 Les principaux faits concernant la moisissure

Comment reconnaître la moisissure ?


Soyez particulièrement attentif aux odeurs. Elles peuvent être un signe évident de la présence de moisissures. Vérifiez également les espaces derrière les armoires et les meubles. Le plus souvent, les moisissures se développent de manière imperceptible.
La salle de bain, la cuisine ou la chambre à coucher sont davantage exposées à l’humidité par les douches, la cuisson et la respiration. Soyez particulièrement attentif aux moisissures dans ces pièces
→ Bon à savoir
Avez-vous découvert des moisissures? Vous réussirez à vous en débarrasser en trois étapes.
Les volets roulants et leurs caissons
Presque toutes les fenêtres sont équipées d’un volet roulant. On oublie souvent que les volets roulants sont des éléments importants d’un bien immobilier – surtout pour l’isolation, la manipulation et la protection contre les effractions. Lors de la visite de contrôle, il convient donc de leur accorder une attention particulière.

Un volet roulant étanche et de bonne qualité protège non seulement de la chaleur et du froid, mais aussi des effractions. De plus, il améliore l’isolation thermique du bâtiment et génère des économies d’énergie et de chauffage. Le mécanisme du système de volet roulant est un critère de qualité important.

 

Comment reconnaître des volets roulants de bonne qualité ?


Assurez-vous que l’arbre en acier sur lequel le volet roulant s’enroule est doté d’un roulement à billes. Cela assure le bon fonctionnement et augmente la durée de vie du mécanisme.
Sur les côtés, le tablier du volet roulant devrait être protégé des décalages par des glissières.
En matière de protection contre les effractions, le volet roulant devrait posséder un ressort de suspension en acier qui empêche de le relever.

 


Dépôts de calcaire dans les canalisations


Le robinet ne fonctionne plus très bien et l’eau gicle dans tous les sens ? Le plus souvent, c’est le résultat de dépôts de calcaire. Le calcaire se loge partout où l’eau passe – les canalisations, les robinets et les appareils électroménagers comme la machine à café.

 

Comment remarquer la présence de calcaire dans les canalisations ?


Vérifiez le degré de dureté de l’eau dans votre nouveau lieu de vie potentiel. Si vous constatez des restrictions en matière de débit des robinets et un défaut de pression dans les canalisations d’eau, vous devriez faire examiner les canalisations par un spécialiste de toute urgence. Une première vérification est souvent proposée gratuitement.
→ Bon à savoir
Les tuyaux et les canalisations sont fragilisés par les dépôts de calcaire, ce qui peut entraîner des défauts d’étanchéité, voire des ruptures de canalisation. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de changer l’intégralité de la tuyauterie. Il est possible de la rénover grâce à une technologie de sablage associée à l’application d’un nouveau revêtement en plastique. 
Fissures dans la maçonnerie
Une fissure dans la maçonnerie n’est pas seulement inesthétique. Selon son origine, elle peut menacer la solidité du bien. Elle doit faire l’objet d’un examen approfondi et d’une expertise. Si elle ne concerne pas seulement l’enduit, mais aussi la maçonnerie, il faut procéder à des clarifications supplémentaires.

 

Comment identifier si mon bien immobilier potentiel est menacé par des fissures ?


Les fissures en escalier, reconnaissables à leur forme, menacent la stabilité d’un bien immobilier. Elles traversent généralement tout le mur et fragilisent les fondations. Souvent, ces fissures apparaissent près des fondations et des angles des bâtiments, mais aussi plus haut sur les murs et dans les zones de transition vers des bâtiments annexes construits plus tard (cage d’escalier, annexe, garage).
Il est important de savoir s’il existe sur place un affaissement du sol sous la maison ou l’épuisement de nappes phréatiques. Pour ce faire, il faut généralement s’adresser à un spécialiste en statique et utiliser des outils de mesure professionnels.
→ Bon à savoir
Un affaissement de quelques centimètres peut occasionner des dégâts majeurs et des fissures dans la maçonnerie.

 
Si vous avez des doutes convient d’envisager de consulter un expert en bâtiment

 

Le 14 avril 2022

0
Feed

Laisser un commentaire